ACTUALITESJUSTICE

Tribunal de Dakar : Cheikh Yerim Seck condamné à 6 mois de prison

L’affaire impliquant le journaliste Cheikh Yérim Seck, Xavier Pryen, Directeur général des Éditions Harmattan, et l’ex-capitaine Seydina Oumar Touré relatif à l’affaire Sweet Beuaty, a connu son dénouement ce mercredi 8 mai, avec le verdict du tribunal correctionnel de Dakar.

Après avoir statué publiquement, contradictoirement à l’égard de la partie civile[…] , le juge a reconnu coupable Xavier Pryen, responsable des Éditions l’Harmattan, et l’ancien journaliste de Jeune Afrique, respectivement de diffamation et complicité de ce chef.

Le jugement du 8 novembre 2023 (n° 521/2023) a été prononcé de manière publique, où Xavier PRYEN et Cheikh Yérim SECK ont été respectivement jugés coupable et complice de diffamation. Les prévenus ont été condamnés à une peine de six mois d’emprisonnement avec sursis. Le tribunal a également reçu favorablement la constitution de partie civile de Seydina Oumar TOURE, qui a été alloué une compensation de 5.000.000 FCFA à titre de dommages et intérêts pour préjudices.

« Je voudrais, par ce message, en informer l’opinion nationale et internationale et les garantir de ma volonté de poursuivre cette instance jusqu’à ce qu’elle recouvre l’autorité de la chose jugée et soit exécutée afin que cela serve de leçon à tous ceux et à toutes celles qui ternissent à longueur de journée, l’image d’honnêtes citoyens« , a réagi Seydi Oumar Touré sur son compte X se réjouissant de la décision du tribunal.

Seydina Touré (ex capitaine) de la gendarmerie poursuivait Cheikh Yérim Seck et les éditions Harmattan pour les faits de diffamation. Dans un livre, le journaliste a, en effet, fait des accusations contre Seydina Oumar Touré dans l’affaire Sweet Beauty.

Dans son livre, « Macky Sall face à l’histoire », en guise de rappel, Cheikh Yérim Seck a écrit à propos de Seydina Oumar Touré des éléments susceptibles de le mettre en cause. Il a notamment mentionné que Seydina Oumar Touré aurait transmis la plainte d’Adji Sarr à Ousmane Sonko via WhatsApp, et aurait encouragé Adji Sarr à prendre un avocat qui aurait obtenu des informations sur la plainte.

Avec Pulse.sn

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page