Les huit (08) candidats au baccalauréat 2024 arrêtés à Dahra Djoloff  (nord-ouest) pour fraude lors du premier tour de l’examen, ont été jugés mercredi, par le tribunal de Louga. L’administrateur du groupe WhatsApp “Sampou Rek”,  A. F, a été condamné à un mois de prison ferme. Quand aux sept (07) autres, ils ont écopé de 15 jours de prison ferme, rapporte Pressafrik.

Devant la barre, les fraudeurs ont avoué et reconnu les faits qui leur sont reprochés. Du coup, leur avocat aurait demandé la clémence pour ses clients.

Parmi les prévenus y figurent deux filles : une allaitante et une mariée sans enfant.
Par ailleurs, dans la même localité, deux candidats admis au second tour du bac ont été arrêtés hier mercredi, pour “tricherie”, lors des épreuves de mathématique, selon la même source.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici