Au moins huit personnes, dont des enfants, ont été tuées dans des frappes nocturnes en Ukraine, sur la région de Dnipropetrovsk (centre-est), ont annoncé vendredi les autorités ukrainiennes qui ont revendiqué avoir pour la première fois abattu un bombardier stratégique russe.

Les ministres des Affaires étrangères des Etats du G7 ont dans le même temps pris « l’engagement » de « renforcer » les moyens de défense antiaérienne de l’Ukraine, à l’issue de leur réunion dans le sud de l’Italie. Ils ont par ailleurs exprimé leur « forte préoccupation » à propos de transferts de matériels chinois profitant selon eux à la production militaire russe.

De son côté, Moscou a fait état de la mort d’un membre d’équipage dans le crash d’un avion Tupolev-22M3 à la suite d’une « défaillance technique », sans mentionner d’implication ukrainienne. Les deux pays semblent évoquer le même appareil.

Dans le district ukrainien de Synelnykové, au sud-est de Dnipro, la capitale de la région de Dnipropetrovsk, « plus de dix maisons ont été endommagées » et « six personnes sont mortes », a déclaré le ministre ukrainien de l’Intérieur Igor Klymenko sur Telegram.

Dans la ville de Dnipro, où un immeuble d’habitation de quatre étages et d’autres « infrastructures civiles » ont été touchés, deux personnes ont péri, a-t-il ajouté, prévenant que le bilan risquait de s’alourdir.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici