SOCIETE

Urgent : Des faux médicaments, des cuisses de poulet et du cannabis saisis par les unités maritimes de la Douane

Deux pirogues chargées de faux médicaments et de cuisses de poulet impropres à la consommation ont été interceptées par les unités maritimes de la Douane, lesquelles ont saisi également 234 kg de cannabis, indique la Division la communication et des relations publiques des douanes sénégalaises.

Des médicaments, d’une contrevaleur de 403 millions de francs CFA, ont été saisis à Mbodjène, par les agents de la brigade maritime des Douanes de Joal, subdivision du littoral sud. C’est le 19 avril, vers 5h du matin, qu’ils ont mis en échec cette tentative d’importation illégale de médicaments par voie maritime.

“L’opération qui fait suite à une surveillance en mer doublée d’un dispositif d’interception le long du rivage, a permis d’immobiliser une pirogue qui tentait d’accoster sur un débarcadère de fortune dans les environs de Mbodjène (département de Mbour)”, explique un communiqué transmis à l’APS.

Il précise que “la cargaison de marchandises frauduleuses est composée de 61 cartons de faux médicaments, dont 38 cartons d’aphrodisiaques et 23 cartons de corticoïdes (utilisés pour la dépigmentation, source de cancers mortels)”.

Parallèlement, “234 kg de cannabis conditionnés en 30 colis” ont été interceptés par la brigade maritime des Douanes de Kayar, non loin de Pointe-Sarène.

“Les agents ont également saisi sur la même embarcation une importante quantité de cuisses de poulet”0, signale le communiqué, relevant que “la contrevaleur totale de la saisie est évaluée à près de 19 millions de francs CFA”.

Il souligne que “ces saisies ont été réalisées dans le cadre des opérations de ciblage et d’investigation sur les courants de trafics criminels opérant sur les grands corridors et par vecteur maritime”.

L’administration des Douanes “réaffirme son engagement à combattre le trafic illicite sous toutes ses formes, notamment la criminalité pharmaceutique au regard de ses effets néfastes sur la santé physique et mentale des populations”.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page