Le Parti Démocratique Sénégalais (PDS) ne lâche pas l’affaire. Après avoir déposé un recours pour l’abrogation du décret convoquant le corps électoral le 24 mars prochain, le parti de l’ancien président Abdoulaye Wade compte saisir la justice. L’annonce a été faite par le président du groupe parlementaire Liberté Démocratie et Changement, Mamadou Lamine Thiam face à la presse ce mercredi 13 mars, rapporté par Seneweb.

“Le PDS va prendre ses responsabilités pour que lumière soit faite. C’est pourquoi nous allons saisir les juridictions”, a déclaré Mamadou Lamine Thiam. Ce dernier fait savoir que cette nouvelle démarche se fonde sur “des enregistrements sonores qui circulent et dans lesquels on entend une voix proche de celle de Amadou Ba et qui peuvent attester des faits de corruption au sein du Conseil Constitutionnel”. 

A propos de ce Conseil Constitutionnel, le PDS réclame “la dissolution pure et simple” de l’institution. Les libéraux disent être convaincus que les sages “ne sauraient être des arbitres pour la prochaine présidentielle”. Une échéance qui, martèlent-ils, “ne se tiendra pas sans Karim Wade”. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici